Visites - Connectés / Assistance : 8508
menu
Actualités

Accueil → Actualités → Revue du 04 au 8 février 2019
Revue du 04 au 8 février 2019
Publié le15/03/2019

« Le patient devra être roi dans toutes les formations sanitaires au Cameroun », rapporte l’hebdomadaire ECHOS SANTE du 04 février 2019


Santé

« Le patient devra être roi dans toutes les formations sanitaires au Cameroun », rapporte l’hebdomadaire ECHOS SANTE du 04 février 2019. Le journal se faisait ainsi l’écho de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an ministre de la Santé publique. Pour le nouveau ministre, Malachie Manaouda, qui a choisi pour devise : « humanisation, qualité des soins et services, justice sociale. » Une devise qui redonne l’espoir car en humanisant les hôpitaux et en améliorant la qualité du service, nos hôpitaux de seront plus les mouroirs qu’ils représentent en ce moment.

Emploi jeune

« Insertion socioéconomique : l’approche YouthConnekt ». C’est le titre d’un article de Cameroon Tribune consacré aux activités du « Village de la jeunesse » organisé par le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique à l’occasion de la semaine de la jeunesse. Le projet YouthConnekt, apprend-on dans les colonnes du quotidien gouvernemental, est constitué de six composantes parmi lesquelles, le « YouthConnect Hangout », une plateforme virtuelle interactive où les jeunes sont mis en réseau, puis le « YouthConnect Convention » qui est un forum physique et en même temps un cadre de concertation pour les jeunes entrepreneurs, décideurs, bailleurs de fonds et partenaires au développement. YouthConnekt a été créée en 2012 et a déjà contribué à la création de 4000 emplois, selon Cameroon Tribune.

Développement local

« Décentralisation et gouvernance locale : la vitesse supérieur », c’est le titre qui barre la Une de Cameroon Tribune dans son édition du 07 février 2019. Ce journal donnait ainsi de l’importance aux premières assises nationales de la commune, pour en déduire qu’il faut accorder toute sa place aux collectivités territoriale décentralisées. »

L’essentiel du Cameroun va plus loin en donnant la parole aux élus locaux qui pour la plupart demandent plus de ressources financières et humaines pour développer leurs localités respectives. C’est le cas du maire d’Elig-Mfomo qui demande que l’Etat consacre 10% du budget aux communes. Car pour puis, avec un milliard par commune, il y aura plus d’arrières pays, toutes les régions seront développées.

Mutations qui s’intéresse au même sujet confie que les assises générales des communes font à nouveau le constat du retard dans la mise en œuvre de la décentralisation au Cameroun. Le Messager indique le contraire en confiant que « l’avancée notoire du processus de décentralisation a été constatée au cours des premières assises générales des communes. »

Comment faire respecter des droits des populations autochtones  dans l’exploitation des forêts ? Le Cameroun, en partenariat avec l’ONG FSC est en train d’élaborer une nouvelle norme de certification  du bois issu de ses forêts. Cette norme sera baptisée » Certification FSC » (Forest Stewardship Council). Selon Mutations, la certification FSC permet de garantir le respect des droits des personnes qui vivent autour et dans la forêt, des conditions de travail des employés des entreprises forestières, et la réglementation en vigueur.

Voir aussi